Jouer aux jeux d’argent en ligne en France, est-ce légal ?

En France, vous pouvez jouer à toutes sortes de jeux d’argent, de machines à sous, de paris sportifs et de paris sur les courses de chevaux. En fait, les Français ont une longue histoire de jeu et ont toujours été plutôt ouverts sur le sujet.

Dans les années 1500, les Français ont été les premiers à ajouter la Reine au jeu de cartes.

Au 17ème siècle, le mathématicien français Blaise Pascal a inventé la roulette, qui a conduit plus tard à l’introduction du jeu populaire de la roulette.

Le jeu 21, plus populairement appelé Blackjack de nos jours, serait né dans les casinos français vers 1700 après J.C. et aurait migré aux Etats-Unis vers 1800. Même le Blackjack serait issu d’un jeu de cartes français appelé “chemin de fer” il ne fait aucun doute que ses origines viennent de l’hexagone.

En 1997, l’âge du jeu a été abaissé de 21 à 18 ans.

En 1988, les machines à sous sont devenues légales après avoir été interdites.

Aujourd’hui, la plupart des formes de jeux de hasard sont légales, mais l’industrie française du jeu est strictement réglementée.

En 2015, on compté environ 188 casinos sur le territoire français et afin d’éviter que le jeu ne devienne une dépendance, le ministère de la Justice n’autorise le jeu qu’à des moments et à des endroits précis.

Cependant, quand on regarde les jeux de hasard en ligne en France, c’est une toute autre histoire.

En mars 2009, la France a proposé de nouvelles lois pour réglementer et taxer les jeux de hasard sur Internet. “Plutôt que d’interdire 25 000 sites Web, des licences ont été accordées à des sites de jeux d’argent en ligne qui respectaient l’ordre public et social. Ces nouvelles lois sur les jeux d’argent ont fait l’objet de critiques car la nouvelle loi n’autorise que les paris sportifs et les paris sur les courses de chevaux, tous les autres jeux de casino traditionnels étant toujours illégaux.

En juin 2010, le gouvernement a apporté d’importants changements aux lois nationales sur les jeux d’argent afin de permettre la réglementation et l’imposition des casinos en ligne, du poker en ligne, du bingo et des sites de paris sportifs étrangers. Auparavant, seules les sociétés nationales étaient autorisées à exploiter des sites de jeux d’argent en ligne, la Française des Jeux et le PMU InterLife étant leaders du marché.

http://www.joueurs-info-service.fr/Tout-savoir-sur-le-jeu/Les-jeux-d-argent-et-de-hasard-en-France/Le-secteur-economique-des-jeux-d-argent

La France a depuis lors délivré des dizaines de licences à des sociétés de jeux d’argent offshore, afin que leurs services puissent être mis à la disposition des joueurs français.

Cependant, du fait que la loi française n’autorise pas les bookmakers et salles de poker en ligne sans licence ou tout autre type de casino en ligne, de nombreux joueurs en France se sont sentis frustrés – incapables d’accéder à leurs comptes de jeu et de poker en ligne. En outre, le régime fiscal punitif adopté par le gouvernement s’est avéré très préjudiciable aux opérateurs de poker. Les joueurs sont tenus de payer 2% sur tous les pots de jeu d’argent comptant, les paris sportifs ayant une taxe de 7,5% sur chaque mise placée et les paris sur les courses de chevaux une taxe de 8%. De plus,  l’impôt sur le revenu des sociétés est  de 33% et vient s’ajouter aux autres taxes, ce qui en fait un des plus lourd taux d’imposition de la zone européenne, notamment en comparaison avec son voisin anglais.